Et maintenant, quoi ?

Été 2020

Je suis de retour.

Nous sommes de retour.

Un retour un peu forcé. Corona puis Covid. De beaux petits noms pour la chose à première vue la plus insignifiante au monde.

Et pourtant, quelle puissance.

Au pouvoir d’arrêter le monde … et notre projet philippin.

Cela faisait déjà près de trois ans que nous avions dit stop à notre vie occidentale pour tenter le rêve asiatique.

Nous l’avons effleuré du doigt notre rêve du bout du monde, avec l’ouverture de notre guesthouse en janvier 2020, au prix de près de dix-sept mois d’efforts inattendus. Nous l’ouvrions, un peu sur les rotules, avec la trouille logée dans le creux du ventre, mais nous ouvrions.

Une ouverture qui a été une réussite, et la découverte d’un réel plaisir d’accueillir des voyageurs incroyables.

En mars 2020, le 14 mars plus précisément, l’île sur laquelle nous nous sommes installés annonce sa fermeture, laissant quelques vingt-quatre heures aux touristes pour prendre la poudre d’escampette. C’est en disant au revoir à Linda et à François que nous avons soufflé, puis paniqué. Nous avons soufflé car nous n’allions finalement plus trembler devant une nouvelle réservation de guests venant de Chine d’abord, d’Italie ensuite, puis de Corée, de France … puis de guests tout court.

La panique nous a ensuite serré la gorge : ET MAINTENANT QUOI ? Nous étions revenus cette année avec l’argent compté pour tenir jusqu’à l’ouverture. Nous étions évidemment à mille lieux d’imaginer que la fermeture allait être aussi rapide.

Nous voilà alors de retour.

De retour en Occident. De retour en Europe. Retour à la case départ : celle de laquelle nous sommes partis, après avoir lancé les dés de notre avenir de rêves.

Nous voilà de retour.

Retour à tout ce que nous avons voulu quitter : le métro, le boulot, la ville, nos vies confortables, huilées, tracées.

Nous voilà de retour.

Chez les parents. Alors que si je partais aussi loin il y a près de trois ans … c’était aussi pour couper le cordon.

ET MAINTENANT, QUOI ?

Related Post